Contre la crise : une bonne petite canicule ?

J’étais en congés la semaine dernière. Comme souvent à cette occasion j’achète un journal national, pour avoir les infos, la météo.

Le 29 juin j’ai acheté Aujourd’hui en France. Dans les pages Économie on pouvait lire une interview du Président de Nestlé Waters, propriétaire entre autre de Perrier.

On y demande notamment à ce monsieur qu’il s’explique sur la baisse des ventes d’eau en bouteille en France depuis cinq ans. Il nous répond  « récession mondiale », « crise » et changement de mentalité des consommateurs. Mais, il y a un mais, ce monsieur a de l’espoir, parce qu’il « n’y a pas de fatalité. Il y a cinq ans, lors de la canicule en France, nous avons atteint un pic des ventes spectaculaire. Une embellie peut donc revenir très vite.« 

De là à penser que le Président de Nestlé Waters allume un cierge chaque jour pour qu’une canicule du niveau de 2003 revienne nous caresser les côtes « très vite », il n’y a qu’un pas que je me garderai de franchir.

Pour mémoire, rappelons que la canicule de 2003, qui a permis à Nestlé Waters, semble-t’il, d’atteindre « un pic des ventes spectaculaire », a tué 15 000 personnes rien qu’en France, dans l’indifférence et l’impunité politique la plus totale, puisqu’à cette occasion personne au gouvernement, qui se trouvait lors en vacances d’été, n’a perdu son fauteuil. Rappelons aussi qu’il s’agissait de personnes âgées et seules, dont tout le monde se foutait.

Quelques adjectifs me viennent à l’esprit après avoir lu cette interview : cynique, immoral, obscène.

Publicités

2 réflexions sur “Contre la crise : une bonne petite canicule ?

  1. Mais, mon Cher, les politiques se sont réveillés … Ils ont piqué un jour férié au Français ! [Même dans les régions épargnées par la canicule, solidarité !] Vous ne pouvez pas écrire qu’ils n’ont rien fait.Je réalise que ça fera 6 ans que Jeanne, ma voisine s’en est allée. Comme j’avais pris soin d’elle pendant l’été, le crabe l’a vaincu en octobre. Quand elle entendait parler de ces morts à la télévision, elle commentait toujours : « Pffttt j’espère qu’ils ne vont pas me compter dans les morts de la canicule. Au pire, elle me fera mourir un mois plus tôt ! Au moins je ne verrai plus mon jardin à l’abandon … Allez donc voir s’il n’y a pas des courgettes pour les enfants ! »

  2. Oui Sarah, j’avais oublié le coup de la journée de solidarité, bien joué de leur part. Les politiques n’ont pas fait leur boulot qui est, notamment, la protection de leurs concitoyens, en particulier des plus faibles, lorsqu’arrive un risque majeur. Au lieu de ça, si je me souviens bien, la classe politique ne s’est pas vraiment impliquée dans ce problème, ils étaient tous en vacances. Et quand on a fait les comptes ils ont mis ça sur le dos de la population en nous culpabilisant. Pourtant, au plus haut niveau de l’Etat il n’est pas compliqué de demander, d’exiger dès les premiers jours où la température atteint les 40 degrés qu’au niveau des mairies on recense les personnes âgées vivant seules de façon à s’assurer qu’elles ne courent aucun risque, et cela dès le début de la canicule, pas quand on est arrivé à 15000 morts.Entre nous, le jour où on aura (parce qu’on l’aura) un risque nucléaire sérieux je suis assez certain que ça se passera de la même manière, façon amateurs. Et c’est notre classe politique à nous. Des pantoufleurs, des cumulards de mandats, des cherche-planques, des professionnels du suffrage universel mais des amateurs face aux problèmes.Au fait Sarah on se dit tu ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s