Millénium 2

Alors voilà, je suis arrivé au bout du deuxième tome de Millénium, « Le fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette ». Et je dois dire que je l’ai dévoré. J’avais fait une note lorsque je lisais le premier tome où j’exprimais mon désarroi face à certaines incohérences qui avaient un peu gâché mon plaisir. Ici l’histoire est prenante, j’ai noté peu ou pas de longueurs, j’ai retrouvé mes personnages principaux Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist dans une nouvelle aventure qui tient ses promesses. Je ne dirai évidemment rien sur l’intrigue, juste que Lisbeth Salander se trouve dans de sales draps (sans jeu de mot) sur fond d’enquête liée au milieu de la prostitution et d’exploitation des femmes.
Allez va, je ne me referai pas, j’ai quand même été gêné, embêté et parfois énervé par une chose. Je ne sais pas si ça vient de l’auteur (
Stieg Larsson, suédois de son état et mort peu après avoir remis les manuscrits de sa trilogie à son éditeur) ou bien du traducteur, mais j’ai trouvé franchement abusive l’utilisation du mot « micheton » pour parler des clients des prostituées.
Car ce n’est pas une fois, dix fois ou vingt fois, non c’est dans tout le bouquin (sur plus de 600 pages) qu’on trouve ce terme. Je ne trouverais pas bizarre que tel ou tel personnage l’utilise, comme par exemple des flics ou bien des prostituées. En fait tous les personnages utilisent ce terme et le narrateur lui aussi l’utilise constamment. Ça me gêne parce que ce terme est d’abord un terme d’argot, ce qui signifie qu’il n’est utilisé que par une certaine population, alors qu’ici même un journaliste économique des plus sérieux
dit « micheton » à la place de « client ». Ça ne tient pas la route.
Il résulte des recherches que j’ai faites que ce mot est qualifié de familier, voire très familier, d’argotique et enfin de vieilli. Donc je ne comprends pas le choix de ce terme, vraiment pas. Il ne colle pas avec le reste du texte.
Si c’était un San Antonio je comprendrais mais là non.  Si quelqu’un a lu ce livre dans sa version originale, pourrait-il me dire si le mot suédois qui y est utilisé pour désigner le client d’une prostituée a la même connotation que le terme de micheton ?

Ne vous laissez surtout pas abuser par cette note parce que j’adore ce livre, je le redis, j’y ai pris beaucoup de plaisir. Et je commence la lecture du tome 3 !

Publicités

7 réflexions sur “Millénium 2

  1. C’est ça, Millenium ! Du coup, ça me donne envie de le lire ! Je te dirai si ça me botte !Pour « micheton », je ne connaissais pas… mais dès que j’apprends le suédois, je réponds à ta question !

  2. Bonjour, si vous souhaitez en savoir plus sur Stieg Larsson et Millénium, je vous conseille Le Mystère du quatrième manuscrit par Guillaume Lebeau aux éditions du Toucan.

  3. La cousine de mon homme à epouser un suedois et vit las bas depuis 4 ans , la prochaine fois que je l’ai au tel je lui pose la question )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s